Communication

Compte-rendu du Forum ouvert du samedi 9 avril

Aurélien

Lors du forum ouvert du 9 avril 2016, le groupe “Communication externe” est arrivé aux conclusions suivantes.

Tout d’abord, le but de notre communication est de présenter le projet en étant inclusif.

Il y a une interdépendance entre la communication choisie et les questions de taille et de lieu. Si on vise une communauté en grand nombre, il faut diffuser largement, mais si on vise une communauté de petite taille la communication sera très différente.

Principes

Dans les grands principe de la communication externe visée, il y a:

  • préciser que différents modes de vie seront possibles, avec des niveaux variables de vie en commun (on pense ici aux personnes qui ont besoin de solitude)
  • il faut que la communication s’appuie sur la définition d’une charte d’Offgrid. Sans une charte claire précisant valeurs essentielles du projet, on peut penser que tout ce qui est décrit est indispensable, et être rebuté par des points secondaires.
  • la réalisation de cette charte ne doit pas bloquer la communication. On adaptera la communication à la charte au fur et à mesure de sa rédaction.
  • une charte idéale serait courte et ne traiterait que l’essentiel. On peut prendre en exemple la charte de Burning Man / Nowhere en 10 points, ou la charte que Frédéric a commencé à rédiger sur le groupe FB d’Offgrid

Il serait très bénéfique de présenter Offgrid dans le contexte de la prise de conscience sociale et écologique récente : la COP21, la Nuit Debout, etc. et montrer qu’Offgrid est une forme de réponse par l’action.

Cibles

On a identifié trois listes le populations cibles pour la communication :

  • les communautés existantes et les associations proches de ces communautés
  • les groupes potentiellement intéressés par le projet
  • les groupes intéressants pour le projet

Communautés existantes

Jérémy a commencé une liste des “alliés” : personnes, médias, associations, etc.

Faire toutefois attention à ne pas se retrouver associés à des personnes problématiques par ailleurs. Même si on comprend bien que ces personnes peuvent faire un travail intéressant sur un sujet qui nous intéresse, il faut éviter de tenter les amalgames.

La question de la temporalité se pose : on pense qu’il faut communiquer dès maintenant même si on a rien de concret à proposer, parce que ça permet aux médias de faire des articles de suivi, du storytelling, ce qui est intéressant pour eux.

On peut aussi contacter les communautés de vie existantes, certaines ont des dizaines d’années d’existence en France, en Europe et dans le monde. Des personnes du groupe y ont déjà certains contacts. Ces communautés proposent souvent d’accueillir des personnes intéressées soit par des stages qu’elles proposent, soit comme visiteurs, etc. On pourrait envisager d’aller passer deux semaines dans certaines de ces communautés pour y apprendre de leur expérience.

Une listes des communautés connues sera proposée sur le site d’Offgrid

Groupes intéressés

Parmi les groupes potentiellement intéressés par le projet, on trouve notamment les minorités politiques et les personnes ayant développé une forte conscience écologique.

Les minorités politiques seront a priori intéressées par faire partie du projet, puisque la société actuelle ne leur convient pas. Il faudra donc adapter le message à chacune de ces minorités pour faire apparaître en quoi Offgrid répond à leurs problématiques.

Cette communication se ferait idéalement à partir d’une personne du projet Offgrid qui serait aussi concerné par la minorité cible, de façon à s’assurer d’une bonne compréhension de la problématique, d’une maîtrise des codes, et d’une légitimité.

On pourra appeler ces personnes des “ambassadeurs-euses” et il y a une opération de communication interne à réaliser pour les identifier.

Ces actions de communication et leurs résultats devront aussi être remontés et diffusées à tout le projet pour éviter un effet silo. Cela implique la création d’une équipe communication au sein du projet.

Groupes intéressants

Les groupes suivants apporteraient des ressources intéressantes pour le projet :

  • professions proches de la terre et de l’agriculture
  • artisans
  • professions médicales
  • personnes âgées
  • bidouilleurs
  • leaders d’opinion

Moyens de communication

Les moyens de communication sont dépendants de la population cible.

  • Pour le grand public, on peut utiliser les médias classiques
  • Pour les communautés écolos et alternatives : utiliser les médias spécialisés et alternatifs
  • Pour les minorités : utiliser les forums existants et les sites spécialisés
  • Pour les gens qu’on aimerait attirer, on peut passer par du bouche à oreille, du démarchage individuel, mais il est aussi important de préciser dans nos publications médias le type de profils qu’on recherche
  • Fred a un projet appelé “Convergence” qui consiste à mettre en relation des personnes dont les projets et les goûts sont compatibles.
Communication externe

Une pensée sur “Communication externe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *