Ce projet vise à créer un écolieu ouvert, peu contraignant, évolutif et agréable à vivre. Une version collaborative est accessible en suivant ce lien.

Pour améliorer l’agrément, le renouvellement des idées et relations et la robustesse du collectif d’habitat, un minimum de 50 personnes semble préférable. La proximité d’une population hors du collectif permet de renforcer ces aspects. Pour arriver à ce nombre élevé, le collectif doit être en adéquation à un large spectre d’envies. Une association est proposée afin de faciliter la convergence de personnes intéressées.

Le groupe ne choisira une localisation qu’arrivé à un nombre de membres suffisant. La localisation exacte sera choisie quelques mois seulement avant l’installation, afin que le plus grand nombre possible de personnes puissent prendre part à ce choix.

L’écolieu se situerait à la bordure d’un village ou d’une ville. Ce choix permettant de profiter à la fois d’avantages de l’agglomération et de la campagne.

La présence d’une population déjà sur place augmenterait l’ouverture de l’écolieu. La présence d’une population permet aussi d’accéder à des services, emplois et compétences non présents au sein du collectif (ex : épiceries, poste, etc.) et de faciliter une éventuelle activité économique dans l’écolieu.

Géographiquement, des zones attractives sont à préférer pour attirer des personnes vers l’écolieu ou vers les services offerts par ses habitants. Le prix du terrain doit être assez faible pour permettre au maximum de personnes de s’installer. Le climat (et son évolution probable) doivent également être pris en compte aussi bien pour l’agrément que vis-à-vis des activités prévues par le collectif (ex : maraichage, accueil de personnes âgées…).

Les personnes n’étant pas intéressées par une vie au sein de l’écolieu même doivent pouvoir s’installer facilement aux alentours et participer à des initiatives collectives selon leurs envies.

Le lieu d’implantation doit être relativement neutre et ne pas appartenir (économiquement ou symboliquement) à quelques membres du collectif. La population locale et les pouvoirs publics locaux doivent être (au minimum) globalement favorables à l’implantation de l’écolieu. La bienveillance et l’aide des locaux seraient un plus non négligeable.

En savoir plus sur le fonctionnement de l’écolieu
Voir une proposition de charte

 

 

Localisation et dimensions

3 pesnées sur “Localisation et dimensions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *